Etes-vous conscient de votre sentiment d’efficacité personnelle ?

Sentiment d'efficacité personnelle

Sentiment d’efficacité personnelle

Il désigne les croyances d’une personne sur sa capacité d’atteindre des buts ou de faire face à différentes situations. Ce sentiment d’efficacité personnelle constitue un déterminant important de la motivation à agir et de la persévérance vers des buts car le niveau d’effort investi est en fonction des résultats attendus.

Le sentiment d’efficacité personnelle influence les accomplissements et le bien-être de plusieurs façons.

Un fort sentiment d’efficacité amène à se fixer de meilleurs buts, à faire plus d’efforts, à persévérer davantage et à mieux se remettre des échecs. Un faible sentiment d’efficacité est souvent un élément important de la dépression. (Source Psychomédia)

Exemple de sentiment d’efficacité personnelle

Nous sommes en août 2007, je décide de me lancer dans mon premier ultramarathon (765 km en courant). Je n’ai aucune expérience en la matière, mais au fond de moi j’y crois dur comme fer ! Je suis convaincu de ma capacité à le réaliser alors que dans mon entourage certains m’en dissuadent, n’y croient pas, me disent que je n’y arriverai pas. Je courrai cette distance un an plus tard entre Sion et Paris.

Selon Albert Bandura, l’efficacité personnelle puise à quatre sources.

  • La maîtrise personnelle : « C’est la principale source : les succès construisent une solide croyance d’efficacité personnelle tandis que les échecs la minent. Cependant, pour ceux qui disposent d’un bon sentiment d’efficacité, les revers et difficultés peuvent être bénéfiques, car ils enseignent que le succès nécessite généralement un effort soutenu. »
  • L’apprentissage social : « Pour évaluer ses capacités, l’individu tire aussi des conclusions de l’observation des actions réalisées par d’autres personnes. Ce sont les sujets dont les caractéristiques (âge, sexe, etc.) sont les plus proches des siennes qui sont les plus susceptibles d’être source d’information. Par exemple, des enfants tirent un sentiment d’efficacité personnelle plus élevé s’ils observent d’autres enfants talentueux que s’ils voient des adultes manifester les mêmes aptitudes cognitives. »
  • La persuasion par autrui : « Il est plus facile à quelqu’un de maintenir un sentiment d’efficacité, particulièrement quand il est confronté à des difficultés, si d’autres individus significatifs lui expriment leur confiance dans ses capacités. Cependant, cet effet se manifeste surtout si la personne a déjà de bonnes raisons de croire qu’elle est performante. Dans ce cas, les commentaires positifs de son entourage peuvent l’aider à fournir les efforts nécessaires pour réussir. Par contre, susciter des croyances irréalistes de capacités personnelles peut conduire à l’échec, ce qui discréditera le flatteur et sapera les croyances de la personne en ses capacités. »
  • L’état physiologique et émotionnel : « En évaluant ses capacités, une personne se base en partie sur l’information transmise par son état physiologique et émotionnel. Les indices que fournit le corps sont particulièrement pertinents dans la santé, les activités physiques et la gestion du stress. Les techniques qui permettent de réguler les réactions émotionnelles élèvent les croyances en l’efficacité de gestion du stress, et provoquent les améliorations correspondantes de performance »(Source Wikipédia)

Allez plus loin

Comment sentir son SEP ?

Ce sentiment d’efficacité personnelle (SEP) vous le ressentez fortement au fond de vous. Différent de la motivation et de la confiance en soi, c’est une conviction profonde de votre capacité à réussir vos objectifs et à vous engager dans l’action.

Vous êtes donc convaincu que vous avez les capacités de mener à bien vos projets sur le long terme, de passer les obstacles et de concevoir vous-même vos plans d’actions.

Face aux difficultés que vous rencontrerez, vous trouverez les solutions adaptées pour gérer vos émotions, vos pensées et vos comportements.

Sans ce sentiment, cette croyance forte sur vous-même, vous baisserez les bras et douterez de vous pour produire des résultats positifs, satisfaisants.

Comment construire votre SEP ?

  • La première étape est d’en prendre conscience. Dans notre cas, c’est la prise de conscience de ce manque.
  • La seconde étape est de repenser à tout ce que vous avez réussi dans votre parcours de vie (mêmes les « petites réussites »). Notez, replongez-vous dans ces expériences et laissez remonter les bonnes sensations qui se présentent à vous. « Normalement » vous devriez avoir le sourire en y repensant…
  • Troisième étape, mettre en place des actions faciles à atteindre pour faire apparaître ce sentiment et le renforcer petit-à-petit.

Il y a d’autres approches que je vous propose en séances de coaching et de développement personnel à Rochefort afin de retrouver ce goût de la persistance et l’envie puissante d’aller de l’avant !


SHAKEZ votre vie et faites-la pétiller !

Partagez cet article pour apporter une aide précieuse à celles et ceux qui en ont besoin.

Stéphane Abry Coaching

Stéphane Abry Coaching

Contacts professionnels

+33 6 52 71 26 26 – contact(@)stephane-abry-coaching.com

Rencontrons-nous : 21 rue Toufaire à Rochefort 17300 (Charente-Maritime)

Coworker à Rochefort

Skype coaching : Suisse, Belgique, Québec et France (séances de 30 minutes)

Auteur du livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » (disponible aussi sur Amazon) et des recueils de pensées « Ce qui ne tue pas » & le volume deux (Amazon Kindle)