La majorité des indépendant(e)s vous le diront, il est fréquent de se laisser happer par la procrastination. Bien sûr, il y a des explications à cela. Par exemple, le fait de ne plus faire la différence entre tous les domaines qui constituent notre vie. En résumé, l’auto-entrepreneur est submergé par une multitude de pensées qui s’entrechoquent.

Les différents contextes de l’auto-entrepreneur

Premier cas :

Vous avez une boutique, de la clientèle, des rapports avec vos fournisseurs… Vous êtes de ce fait actif(ve) et vos pensées sont focalisées sur votre activité.

Second cas :

Vous travaillez seul(e) dans votre bureau ou chez vous et vous avez moins de contact avec l’externe. Vous définissez vos heures de travail et vous devez garder une motivation forte pour ne pas plonger dans les activités secondaires. Vous êtes plus facilement en proie à la procrastination.

Chez beaucoup de micro-entrepreneurs (surtout le 2ème cas), le sentiment d’appartenance fait défaut. De plus, l’absence de mission peut faire baisser grandement votre envie de passer à l’action. Ce cercle vicieux s’installe au fil des mois et vous fait perdre le cap.

En entreprise, vous avez plus de comptes à rendre (collègues, patron, supérieur, clientèle, respect des devoirs…) et cela détermine un cadre. La procrastination chez l’indépendant trouve ses sources à cet endroit du contexte. Votre difficulté principale est donc de garder le cap et de continuer (chaque jour) à donner le la. Mais que se passe-t-il ?

L’indépendant est le mélange des pensées

Il n’y a pas que vous qui avez de multiples pensées journalières. Certaines études estiment que nous avons environ 50’000 pensées par jour. Non, le souci est de pouvoir les compartimentées.

La procrastination chez l’indépendant, explications :

De mon expérience et de mes observations, vous n’arrivez certainement plus à faire la différence entre la famille, le job, le couple, les loisirs, les vacances et le lieu de vie. Tous les indépendants que j’ai accompagnés tiennent le même discours : « Mon travail c’est ma vie, j’y pense tout le temps, que je sois en vacances, durant les repas, quand je pratique mon sport, dans mes moments d’intimité ».

Cette façon de vivre est particulière et le solo-indépendant (comme on l’entend au Québec) est plongé dans un quotidien où tout se mêle, tout le temps. D’un côté nous trouvons la créativité, le dynamisme, le mouvement, une vie riche et variée. Mais le revers de la médaille se résume par : charge mentale, stress, anxiété et renfermement. Mais aussi, par pensées limitantes, solitude, démotivation, manque de sens et vives émotions.

Il se peut que votre entourage ne vous comprenne plus, vous êtes moins à l’écoute de vos proches, plus renfermé(e) et vous ne profitez plus de vos jours de congés. Vous êtes tellement focalisé(e) sur votre activité que vous n’arrivez plus à vous concentrer sur le moment présent (par exemple le repos, les loisirs, la tendresse envers l’autre…).

Au moindre hic, la procrastination peut s’engouffrer dans votre quotidien et vous perdez confiance en vous. Et comme vous êtes votre propre patron, votre propre employé et que vous devez vous fixer vos propres règles, le défi est d’autant plus important.

Suggestions utiles pour décharger le stress négatif

SAS : mettez en place des sas de « décompression » (quelques minutes suffisent). Pour remonter à la surface, je vous suggère de vous accorder des moments pour passer de votre travail à d’autres domaines de votre vie. Le job est terminé, posez-vous un moment et ensuite aborder vos autres activités plus sereinement.

Méditation : dans la même idée que le sas, prenez du temps pour calmer votre esprit afin de plonger calmement et positivement dans d’autres activités. La respiration profonde et cadrée est aussi un excellent « outil » pour passer d’un état à un autre.

Hypnose : en étant accompagné(e) ou grâce à l’autohypnose, vous serez à même de trouver des solutions créatives et respectueuses de vos valeurs. De plus, dans la plupart du temps, l’hypnose permet de se relaxer et de poser les soucis.

Anticipation : alors qu’une grande partie des procrastinatrices et des procrastinateurs ont besoin de mieux organiser leurs tâches à effectuer, pensez à placer des moments de loisirs, de bien-être, de sport dans votre agenda. La vie est un équilibre et si vous êtes focalisé(e) uniquement sur votre entreprise, alors cet équilibre devient très instable.

Tabouret et focalisation

Gardez cette image en tête, celle du tabouret à 3 pieds : un correspond au travail, un autre à la vie intime et le dernier aux activités sociales. Ces 3 pieds sont des fondations. Enlevez-en un ou deux et observez ce qu’il se passe…

Focalisez : quand vous prenez un repas en couple ou en famille soyez connecté(e) à ce moment. Idem quand vous vous offrez un massage (ressentez, sentez les parfums des huiles, profitez de la chaleur…). Dans l’intimité de votre couple, durant votre activité sportive ou artistique, quand quelqu’un se confie à vous… C’est une gymnastique de l’esprit qui doit s’entraîner pour devenir de plus en plus automatique et de plus en plus facile.

La procrastination chez l’indépendant, conseils :

Pour rester focus et rempli(e) d’énergie, apprenez à compartimenter vos domaines de vie. Concentrez-vous sur ce que vous êtes en train de faire : en vacances… vous êtes en vacances. Au job… vous êtes au job.

En mélangeant l’ensemble de vos domaines de vie vous risquez de vous y perdre. Soyez performants dans votre travail quand il le faut. A contrario, sortez-en vite pour ne pas passer à côté des autres aspects de votre vie.

Votre travail ne détermine pas qui vous êtes. C’est juste une partie de vous. Vous êtes bien plus que ça, votre personnalité est unique.

Pensez régulièrement au tabouret à 3 pieds et accordez-vous des moments pour vous (spirituels, émotionnels, physiques, intimes, sociaux…).

Vous ne savez plus mettre de limites à vos pensées ? Elles vous envahissent ? Vous observez que vous procrastinez de plus en plus ? Prenez contact avec moi afin de mettre en place un plan d’action « focalisation ». Ensemble, nous agirons sur chacun de vos domaines de vie pour que vous retrouviez un équilibre.

1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] autre facette de la procrastination réside dans la recherche du plaisir immédiat au détriment des tâches importantes. Vous aurez […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *