Le temps qui s'échappe

Il existe bel et bien une difficulté d’évaluation du temps chez vous qui procrastinez. Malgré le fait que vous sachiez que le temps qui s’échappe ne se rattrape pas, c’est un peu, comme si, vous viviez une distorsion. Ainsi, ce que vous indique votre montre ne correspond pas à ce que vous ressentez.

Procrastination et évaluation du temps

  • Vous devez terminer un important dossier (qualité et quantité). Vous estimez qu’il vous faudra une journée de travail alors que c’est un job qui vous demandera concrètement plusieurs jours d’activité intense.
  • Un de vos contacts attend une réponse à son mail. Vous avez le sentiment d’avoir une montagne qui se dresse devant vous, alors qu’en réalité, cela vous prendra quelques minutes pour lui répondre.
  • Vous avez un rendez-vous à 15h00 et depuis votre début de journée vous n’arrivez pas à vous plonger dans la moindre tâche. Pourquoi ? Car vous avez l’impression de ne pas avoir le temps avant ce rendez-vous. Comme si le temps, devant vous, était rétréci.

La procrastination et le temps qui s’échappe

Cette tendance à repousser à demain est donc souvent alimentée par une évaluation du temps déformée. Vous avez tendance à sous-estimer ou surestimer la durée nécessaire pour accomplir une tâche, ce qui vous conduit à reporter inévitablement. Ces perceptions sont très personnelles et ne dépendent pas de l’heure, des minutes, des jours… Elles résonnent en vous comme une impression un peu diffuse, un ressenti ou se présentent comme un voile de brouillard.

Une autre facette de la procrastination réside dans la recherche du plaisir immédiat au détriment des tâches importantes. Vous aurez une tendance à surestimer la satisfaction que vous ressentirez en reportant une tâche, ce qui entraîne un retard constant.

Stratégies pour rétablir l’équilibre temporel

Pour surmonter la procrastination liée à l’évaluation du temps, il vous est essentiel d’adopter des stratégies efficaces. Des techniques telles que la planification réaliste, la découpe des tâches en étapes plus petites et l’utilisation de rappels visuels vous aideront à recalibrer la perception du temps et à encourager une action immédiate.

Je vous suggère également de vous observer durant plusieurs jours et de pointer les moments quand votre évaluation du temps n’est pas adaptée à la réalité de votre quotidien. Cette démarche peut paraitre fastidieuse, cependant elle vous permettra d’affiner votre perception du temps.

En comprenant les entrelacements entre la procrastination et l’évaluation du temps, vous commencez à démêler le nœud complexe qui vous piège. La prise de conscience de ces schémas est la première étape pour retrouver le contrôle de votre temps et faire ce que vous avez à faire.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *