Les étiquettes, c’est pour les conserves

Etiquettes

Il est comme ceci, tu es comme ça, ils tous des…, je suis un(e)… Étiqueter une personne c’est se couper de nombreuses parties de lui-même. C’est le ranger dans une catégorie qui ne pourrait pas évoluer. C’est voir chez l’autre (ou chez soi) qu’un comportement, qu’un métier, qu’une façon de vivre. Pourtant nous sommes évidemment bien plus qu’une étiquette.

Si l’on me voit que coach alors on ne voit pas que j’ai été un homme de radio, un ultramarathonien, un père, un mari, un créatif, un homme avec ses défauts et ses qualités etc…

Dans mon travail, il y a une règle : même si j’accompagne un client durant une dizaine de séances, je l’accueille à chaque fois « comme si je ne le connaissais pas ». Ce qui me permet de découvrir de nouvelles facettes de sa personnalité.

« Les étiquettes, c’est pour les conserves, pas pour les gens » (Anthony Rapp)

Les personnes sont souvent étiquetées dès leur enfance. « On ne fera jamais rien de cet enfant, il est trop rêveur ». Ou au contraire « cet enfant est un génie, il réussira dans la vie ». Il y aurait de nombreux autres exemples, vous en avez peut-être fait les frais ! Lorsque l’on vous enferme dans une boîte étiquetée « il est comme cela » il est difficile d’en sortir. Malheureusement cet étiquetage peut vous suivre toute votre vie, on vous a fait croire et à votre tour, vous vous faites croire que vous avez toujours été comme ça. Même une étiquette « positive » peut provoquer des dégâts. Si l’on dit de vous que vous êtes le meilleur ouvrier de votre entreprise, imaginez la pression que vous subissez pour être tous les jours le meilleur. Pourtant, il y a certainement des journées durant lesquelles vous avez juste envie d’être vous, sans pression, sans être au top.

  • Vous arrive-t-il de vous traiter vous-même d’idiot, de stupide ou pire ?
  • Croyez-vous vraiment que ça n’a pas d’importance, que ça ne vous touche pas ?
  • Aimiez-vous entendre ces mots lorsque vous étiez enfant ?
  • Aimez-vous qu’on vous parle ainsi encore aujourd’hui ?
  • Laisseriez-vous quelqu’un parler ainsi à votre enfant ?

La réponse à l’une ou l’autre de ces questions est probablement non. Alors pourquoi vous parlez-vous ainsi à vous-mêmes ?

Etiquettes

Etiquettes

Étiquettes = problèmes

« Le problème avec les étiquettes, c’est que lorsqu’on les appose sur une personne, celle-ci s’y identifie et y associe sa valeur personnelle. Ce dont on est moins conscient cependant, c’est que les étiquettes positives aussi ont un effet pervers. Ainsi, quand je vis des succès, je suis bon ; quand je rends service, je suis utile ; quand je fais de l’argent, je suis important. Mon identité et ma valeur sont donc liées à ce que je fais et à ce que je possède plutôt qu’à ce que je suis. Or, qu’arrive-t-il à mon identité et à ma valeur personnelle quand je vis un échec ? Quand je ne peux plus travailler ou rendre service ? Un grand nombre des cas de dépression et d’anxiété qu’on rencontre en psychothérapie sont directement liés à cette question. » (Marc Bibeau)

Votre dialogue interne est la clé

Prenez conscience de votre dialogue interne (la façon dont vous vous parlez). Sortez des jugements que vous vous infligez. Au lieu de vous dire que vous êtes idiot dites-vous que vous avez fait une erreur.

Evitez de vous voir que sous un angle. Faites le point sur toutes vos réussites (et ne me dîtes pas qu’il n’y en a pas) et regardez tous les savoir-faire, savoir-être, qualités, compétences, capacités que vous avez utilisés pour y arriver.

Alors que vous repérez le jugement des autres à votre égard, soyez conscient également du vôtre face aux autres d’une part, et face à vous d’autre part.

Prêt à décoller les étiquettes ?


Inspirez à votre tour !

En faire part à vos amis, à votre famille, à vos collègues ? Pensez à partager pour apporter une aide qui s’avère précieuse pour celles et ceux qui en ont besoin.

Stéphane Abry Coaching

Stéphane Abry Coaching

Contacts professionnels

+41 (0) 78 88 37 2 37

contact(@)stephane-abry.com

Rencontrons-nous pour vos séances de coaching à Sion, Monthey ou Vevey

#abrycoaching #motivation #inspiration #jelefais