Quand prendre contact avec un coach anti-procrastination

La procrastination, ce comportement qui nous pousse à remettre à plus tard ce que nous devrions faire aujourd’hui, touche un grand nombre d’entre nous.

Les points essentiels de la procrastination

1. Histoire familiale et croyances

  • Valeurs et croyances des proches : Notre entourage familial et social influence notre tendance à procrastiner. Les croyances transmises par nos proches peuvent renforcer ou inhiber notre propension à agir.
  • Vécu : Notre passé, y compris la période de l’adolescence et les expériences vécues pendant les études, joue un rôle dans notre relation à la procrastination. Le manque de reconnaissance peut également contribuer à ce comportement.

2. Les peurs

  • Peur du succès : La réussite peut susciter des appréhensions. La peur de l’inconnu et des responsabilités qui accompagnent le succès peut nous pousser à procrastiner.
  • Peur de l’échec : La crainte de ne pas être à la hauteur ou de décevoir peut nous paralyser et nous empêcher d’agir.
  • Crainte de perdre son autonomie : Prendre des décisions et agir peut sembler menacer notre indépendance.
  • Redouter la séparation : La procrastination peut être liée à la peur de perdre des liens sociaux ou de se retrouver seul.
  • Inquiétude face au changement : L’incertitude liée aux transitions peut nous conduire à procrastiner.

3. Autres déclencheurs

  • L’anxiété : L’anxiété excessive peut nous empêcher de passer à l’action.
  • Manque de confiance en soi et/ou d’estime de soi : Le doute en nos capacités peut nous freiner.
  • Démotivation : Lorsque la motivation est faible, la procrastination s’installe.
  • Absence de sens : Si nous ne voyons pas l’utilité d’une tâche, nous avons tendance à la repousser.
  • Évaluation du temps : Nous sous-estimons souvent le temps nécessaire pour accomplir une tâche.
  • L’Ennui : Il peut lui aussi nous conduire à procrastiner.
  • La fatigue : Le manque de sommeil, la surcharge mentale ou physique peuvent favoriser la procrastination.
  • L’alimentation et l’activité physique : Une alimentation déséquilibrée ou un manque d’exercice peuvent influencer notre comportement.
  • Soucis de concentration : Notamment chez les personnes diagnostiquées TDAH.
  • Manque de connaissances et de compétences : Lorsque nous ne savons pas comment faire, nous procrastinons.
  • Self-control et discipline : La procrastination est souvent liée à un manque de maîtrise de soi.
  • Absence d’automatismes : Cette absence de rituels ou de routines peut nous rendre moins efficaces.
  • Désorganisation : Ne pas savoir prioriser les tâches nous conduit à procrastiner.

4. Conséquences de la procrastination

  • Retard dans la gestion administrative.
  • Perte de clientèle.
  • Dérive professionnelle.
  • Renvoi de travail.
  • Perte de confiance de la part des clients, proches, collègues et du conjoint.
  • Problèmes financiers.
  • Anxiété, lassitude et stress élevé.
  • Perte de confiance en soi et en ses capacités.
  • Objectifs non atteints, même ceux qui nous tiennent à cœur.
  • Renforcement du syndrome de l’imposteur.
  • Projets avortés.

En comprenant ces éléments, vous êtes mieux outillé pour lutter contre la procrastination et mener une vie plus épanouissante.


Articles

Le découragement est un état humain universel qui peut être déclenché par divers facteurs. C’est un sentiment que nous avons tous connu à un moment ou à un autre. Mais alors, quelles sont les causes du découragement ? Quels psychologues et psychiatres ont travaillé sur le sujet ? Quelles sont les solutions pour surmonter le découragement ? Et comment notre ego peut jouer un rôle dans tout cela ? Lire la suite

Léonard de Vinci, figure emblématique de la Renaissance, incarne l’idéal du génie universel. Son esprit insatiable, son talent artistique hors pair et ses inventions révolutionnaires continuent de fasciner le monde entier. Lire la suite

Avez-vous l’impression de lutter contre une force invisible qui vous empêche d’avancer ? Remettez-vous sans cesse à plus tard vos tâches importantes ? Vous culpabilisez de ne pas en faire assez ? Vous vous demandez si votre cerveau vous joue des tours ? La procrastination n’est pas une simple paresse, c’est un véritable défi psychologique qui touche des millions de personnes à travers le monde.

“La procrastination est le voleur du temps” disait Edward Young, écrivain anglais du 18ème siècle. Cette citation résume parfaitement l’impact négatif de la procrastination sur notre vie. Elle nous empêche d’atteindre nos objectifs, génère du stress et de l’anxiété, et peut même nuire à nos relations et à notre santé mentale.

Mais que se passe-t-il réellement dans notre cerveau lorsque nous procrastinons ? La science commence à lever le voile sur les mécanismes cérébraux qui sous-tendent ce comportement.

Votre cerveau vous joue des tours

Que se passe-t-il quand votre système de récompense est en panne ? Des études en neurosciences ont révélé que les procrastinateurs chroniques ont un système de récompense cérébral moins sensible à la dopamine, le neurotransmetteur associé au plaisir et à la motivation.

En clair, cela signifie que les récompenses à long terme, comme terminer une tâche importante, leur procurent moins de satisfaction que les récompenses immédiates et à court terme. Dans ces dernières, vous imaginez facilement que l’on y trouve le visionnage de vidéos ou naviguer sur les réseaux sociaux.

Imaginez un instant que votre cerveau soit comme une machine à sous. Les procrastinateurs chroniques ont une machine à sous qui dysfonctionne. Les récompenses à long terme, comme terminer un rapport important, ne leur procurent qu’un maigre gain, tandis que les récompenses immédiates, comme consulter leurs emails ou regarder une vidéo amusante, leur procurent un jackpot de dopamine.

L’amygdale et la peur de l’échec

L’amygdale, centre de la peur et de l’anxiété dans le cerveau, joue également un rôle crucial dans la procrastination. Face à une tâche difficile ou redoutée, l’amygdale peut s’activer, déclenchant des sentiments de peur, d’anxiété et de stress. Cela amène le cerveau à privilégier des activités moins menaçantes, comme la procrastination, pour éviter l’inconfort émotionnel.

C’est comme si votre cerveau était un protecteur trop zélé. Il vous perçoit comme un enfant fragile et il craint que vous ne soyez pas capable de relever le défi d’une tâche difficile. Pour vous protéger du stress et de l’anxiété, il vous pousse à reporter cette tâche et à vous tourner vers des activités plus rassurantes.

Dédoublement du corps homme femme bureau ordinateur

Le cortex préfrontal et le contrôle de soi

Le cortex préfrontal, lui, est le siège du contrôle de soi et de la planification. Il est également impliqué, vous vous en doutez, dans la procrastination. Les personnes qui procrastinent ont souvent des difficultés à activer cette zone du cerveau, ce qui peut les rendre plus susceptibles de céder aux distractions et de reporter les tâches importantes.

Cette fois-ci, imaginez votre cortex préfrontal comme un muscle. Chez les procrastinateurs chroniques, ce muscle est atrophié et manque de tonus. Il a du mal à se concentrer sur une tâche précise et à résister aux distractions du monde extérieur.

Quand votre cerveau vous joue des tours

La compréhension des mécanismes cérébraux de la procrastination ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de traitements plus efficaces.

Des recherches prometteuses explorent l’utilisation de techniques telles que le neurofeedback, la stimulation cérébrale transcrânienne et la thérapie cognitivo-comportementale basée sur la neuroscience pour aider les personnes à surmonter la procrastination.

Ces nouvelles approches thérapeutiques s’attaquent directement aux racines cérébrales de la procrastination. Elles visent à renforcer le système de récompense, à calmer l’amygdale et à tonifier le cortex préfrontal.

Libérez-vous des chaînes de la procrastination

Cette tendance à repousser les tâches ne doit pas être une fatalité. En comprenant mieux les mécanismes cérébraux qui la sous-tendent et en explorant les nouvelles solutions offertes par les neurosciences, vous pouvez développer des stratégies pour la combattre et atteindre vos objectifs.

N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul(e). La procrastination touche des millions de personnes et il existe de nombreuses ressources pour vous aider à la surmonter.

Références:

Koob, G. F., & Volkow, N. A. (2010). Neurocircuitry of addiction. Neuropharmacology, 58(1), 104-116.

Hofmann, S. G., Baumeister, R. F., Vohs, K. D., & Dewitt, D. L. (2011). Willpower: Rediscovering the greatest human strength. Guilford Press.

Chronis, T., & Tobin, M. D. (2007). Neurocognitive bases of procrastination. In M. Ferrari (Ed.), The psychology of procrastination (pp. 3-31). Guilford Press.

Avez-vous déjà rêvé de réaliser de grandes choses ? De gravir des montagnes, de changer de carrière, ou de maîtriser une nouvelle langue ? Et pourtant, face à l’immensité de ces objectifs, vous sentez-vous parfois découragé, comme paralysé par l’ampleur de la tâche ? Si oui, cet article est pour vous. Car il existe un secret pour atteindre vos rêves, un secret qui réside dans le pouvoir insoupçonné des petits pas. Les 1095 objectifs ! Lire la suite

Est-ce que vous vous sentez souvent dépassé par vos tâches ? Avez-vous du mal à vous concentrer et à rester productif ? Le dédoublement du corps pourrait être la solution à votre problème. Lire la suite

Dans le tumulte incessant de vos vies, où chaque jour apporte son lot de défis et de distractions, comment parvenez-vous à maintenir le cap vers vos objectifs ? Comment votre mental, cette tour de contrôle intérieure, orchestre-t-il vos actions et décisions ? Et surtout, comment vous préparer mentalement pour vaincre la procrastination ? Lire la suite

Dans un précédent article j’évoquais les 20 souffrances dues à la procrastination. Cette fois-ci, je vous propose 18 conseils anti-procrastination. Je souhaite vivement que ces suggestions vous permettent de mieux gérer votre quotidien. Lire la suite

Vous arrive-t-il souvent de reporter des tâches importantes jusqu’à ce qu’elles deviennent urgentes ? Vous sentez-vous submergé par le poids du retard et des responsabilités non accomplies ? La procrastination peut sembler être une petite habitude insignifiante, mais ses conséquences peuvent être dévastatrices. Je vous ai listé 20 souffrances dues à la procrastination afin de vous faire une idée plus précise sur le sujet. Lire la suite

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous reportez toujours certaines tâches à plus tard ? Pourquoi, malgré votre bonne volonté, vous finissez par faire vos devoirs à la dernière minute ? Si oui, vous n’êtes pas seul. La procrastination est un phénomène courant qui touche de nombreuses personnes. Je vous propose donc de prendre note de 10 signes de la procrastination qui vous permettront de faire le point sur ce que vous vivez. Lire la suite

Vous vous demandez peut-être si vous pouvez être accompagné ? Si vous rentrez dans les « cases » ? Si l’on retrouve plus de procrastinateurs dans tel ou tel métier ? Je vous propose de vous en dire plus sur les procrastinateurs que j’accompagne pour du coaching anti-procrastination. Lire la suite