Définition de la procrastination

Penchons-nous sur la définition de la procrastination ? Est-ce à cause d’un abus de perfectionnisme qui nous bloque ? La peur d’échouer ? Est-ce de la fainéantise ? Ou avoir la flemme ?

Définition générale

Peut-être que dans votre vie quotidienne ou dans votre propre « journée mondiale » de paresse, vous vous êtes découvert une âme de procrastinatrice ou de procrastinateur ! Car à force de remettre au lendemain votre liste de tâches pour faire quelque chose de plus agréable, vous avez bien remarqué que ce n’était pas un blocage passager.

Regard encyclopédique, comportementaliste et farfelu

La définition de la procrastination se résume ainsi : Procrastiner, c’est la tendance à repousser à plus tard les actions essentielles que vous avez à accomplir.

  • Qui n’a jamais dit qu’il allait vaincre la procrastination demain dans la journée par manque de raison de se motiver aujourd’hui ?
  • Quelle personne n’a jamais, dans la gestion du temps, pris la mauvaise habitude de repousser au lendemain ?
  • Qui d’entre nous, perfectionniste à nos heures, n’a jamais différé à plus tard par peur de l’échec ?
  • Qui n’a jamais fait de sa traîne de bonnes résolutions de début d’année, une guirlande de panique reportée aux calendes grecques ?

Les exemples ne manquent pas, mais revenons à vous. Quand la réaliserez-vous cette tâche ô combien ennuyeuse ?

Alors là, pour l’instant c’est un mystère pour vous et une bonne raison d’atteler votre culpabilité au somment de votre anxiété. Nous savons finalement assez peu pourquoi la tendance à la procrastination s’installe en nous. Parfois simplement la flemme nous ferait remettre à demain. Lutter contre la paresse n’est pas le gage d’une satisfaction immédiate alors que bien des distractions payent sur le champ. Les raisons peuvent-être plus nombreuses que les fausses excuses.

Toutefois, nous sommes tous capables, surtout à la dernière minute, de nous remettre en action avec une énergie incroyable. En un minimum de temps pour atteindre votre but vous vous surprendrez positivement.

Définition de la procrastination dans le dictionnaire historique

La procrastination consiste donc à ajourner les tâches qui vous semblent pénibles et les remplacer par des activités plus agréables (sur le moment). Ce terme utilisé en psychologie ne date pas de maintenant et il remonte au 15ème siècle. Les Italiens seraient peut-être les créateurs de ce mot. En tout cas, que nous en parlions en France et dans le reste du monde, il indique une grande ligne : envoyer promener certaines tâches à plus tard !

Cette réaction, parfois même ce réflexe face aux plannings, à une tâche rébarbative, aux dossiers qui nous paraissent être de l’ordre de la corvée, ne concernent donc pas un domaine précis. On la retrouve dans le quotidien et dans le travail où elle peut créer de vives tensions avec vos collègues.

  • Peut-on compter sur un procrastinateur qui ne cesse de reporter ?
  • Quelle image avons-nous de lui avec sa chronique remise à plus tard ?
  • Sa difficulté peut-être en lien avec un manque de confiance en soi, allons-nous faire comme beaucoup qui attendent le dernier moment pour en parler ?

Inconsciemment pathologique mais ce n’est pas grave en soi. La procrastination s’installe sans prévenir. Elle sait aussi être précoce et être efficace depuis longtemps chez certains d’entre nous. C’est assez logique puisque l’enfant, théoriquement moins stressé, sait trié entre une tâche ennuyeuse et une distraction séduisante sans culpabiliser.

Mais, que se passe-t-il chez l’adulte responsable ? Vous êtes consciemment ou non, dans une recherche de « gratification instantanée » qui peuvent avoir des conséquences matérielles graves (suivant le degré des symptômes). Dans des cas extrêmes en lien avec l’estime de soi, le procrastinateur est dans l’obligation de demander de l’aide à un thérapeute pour sortir de ce dysfonctionnement limitant.

Le plaisir immédiat n’a pas forcément un degré de jouissance profonde. Par exemple, il est plus sympa de prendre un café en lisant mon article que de remplir votre déclaration d’impôts, n’est-ce pas ?

Pourtant, vous débarrasser tout de suite des corvées serait bénéfique à votre bien-être. Cela renvoie à l’habitude de se discipliner, de bosser son self-control ou encore de revoir certaines peurs.

Définition de la procrastination dans la vie personnelle

Avec d’autres sujets comme la motivation ou rebondir dans la vie, vous prenez rendez-vous avec moi, car vous avez pris les mauvaises habitudes de remettre systématiquement au lendemain.

Vous désirez être accompagné(e) pour reprendre le contrôle et ne plus vivre des moments délicats. Parmi les conséquences de la procrastination, il y en a une qui porte le doux nom de stress (stress négatif). Car oui, l’habitude de ne pas faire aujourd’hui engendre un stress. À l’image du petit vélo dans la tête, pour vous en sortir, vous devrez employer les bonnes approches et les meilleures stratégies.

  • Avez-vous remarqué que vous êtes pourtant très actif(ve) ?
  • Êtes-vous conscient(e) que ce sont surtout les tâches importantes que vous repoussez ?
  • Avez-vous déjà eu le sentiment d’être surbooké(e) ?
  • Alors comment évitez de remettre au lendemain ?

Je vous suggère de ne pas vous juger trop durement et faire que les dossiers urgents soient des sources de plaisir, de positif et de fierté (celle de l’avoir fait). Ces sujets au demeurant sans distraction, peuvent finalement vous récompenser. En vous stimulant avec un mot (go ! Allez ! Yes !), ou une phrase comme « je peux le faire aujourd’hui » vous focaliserez sur autre chose que la procrastination ambiante dans laquelle vous pataugez. Je sais, rien faire c’est la santé, mais remettre au lendemain peut avoir un coût très important sur votre vie émotionnelle, physique et mentale. Il en va de la construction de votre confiance en vous.

Prenons un exemple concret qui en plus est excellent pour votre santé : la séance de sport… vous savez, celle que vous repoussez chaque jour.

Remarquez tout ce que vous faites pour ne pas vous lancer. Surtout, observez vos pensées, ce que vous vous dites pour ne pas y allez. Si vous avez le sentiment de tout faire pour y arriver et que ça ne fonctionne pas, alors il est temps de mettre en place une bonne méthode pour vous faire du bien. Ce bien, ce bon peut vous aider à vous remettre à la tâche.

Définition de la procrastination dans la vie professionnelle

Et qu’en est-il de la procrastination dans le milieu professionnel ?

C’est un sujet important car les entreprises sont évidemment touchées et comme on dit… le temps c’est de l’argent. Il n’est donc pas question d’être retarder.

Face à la procrastination, quand vous travaillez en tant qu’employé(e) ou en tant que travailleur indépendant (micro-entreprise) il est fondamental de se faire aider pour arrêter de remettre au lendemain !

Les étapes de la procrastination professionnelle sont les mêmes que dans le quotidien. Mais il y a d’autres aspects qui se greffent :

Les clients qui comptent sur vous avec des demandes toujours urgentes, votre employeur qui vous veut productif et vous a engagé pour un travail précis, des collègues qui veulent un dossier avec une échéance à aujourd’hui (pas demain).

En tant qu’indépendant ou en libéral, la liberté est une zone de confort. Cette zone précieuse est quoi qu’il arrive remise en cause par la contrainte quotidienne. La tendance à remettre la contrainte à une journée ultérieure risque fort de rendre vos semaines difficiles. Bien souvent, ce manque de discipline va agir comme un cercle vicieux sur votre motivation. Plus vous allez repousser, plus vous allez reporter quelque chose d’important à effectuer, plus il vous sera compliqué de sortir de la procrastination. En tant qu’indépendant ou en libéral, la liberté est une zone de confort. La fin de cette zone de confort est la contrainte.

Ce dont vous devez être conscient, c’est que chaque comportement, dans cette situation, à des causes souvent profondes. Que l’on parle d’une peur, d’une croyance ou encore d’une histoire parentale, il vous faudra peut-être explorer le pourquoi afin de savoir comment passer de « je ne m’engage pas » à « je me mets en action ».

Il n’est pas question de vouloir faire tout de suite et tomber dans le travers de la PRÉcrastination. Non, il est question ici de mobiliser vos ressources pour éviter que votre santé soit touchée d’une part. Et d’autre part, que vous puissiez, à chaque fois que vous en décidez, entrer dans un processus actif.

Définition de la procrastination

La procrastination, en conclusion :

Parfois considérée à tort comme un manie, vous trouverez différentes approches (auprès d’un philosophe ou d’un psychologue) qui vous informerons sur les causes profondes.

Grâce au coaching, vous saurez comment arrêter, vous comprendrez comment vaincre l’inertie, vous apprendrez à dire non et développerez une stratégie motivante pour éviter l’inaction. Ensemble, nous ferons tout pour que vous respectiez vos échéances, vous passerez de l’inconfort (ou d’une situation pénible) à un accomplissement serein.

Avant qu’il ne soit trop tard, que vous évitiez de reporter à demain voire au surlendemain, je vous propose de remédier à cette tentation de repousser vos tâches et au fond, de plus réussir à rattraper le temps perdu.

Prêt à faire le ménage ? À cesser de tergiverser ?


Shakez votre vie

REBONDISSEZ DANS VOTRE VIE

Vous aimez cet article sur la procrastination ? Partagez-le pour apporter une aide précieuse à celles et ceux qui en ont besoin.

+33 6 52 71 26 26 / contact()stephane-abry-coaching.com

Coach en développement personnel je vous suis en visioconférence

#abrycoaching #rebondir #préparationmentale #fondamental

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.