Les coachs vont-ils remplacer les psys ?

Le coaching a vu le jour dans le monde sportif puisque derrière chaque sportif de haut niveau se cache un coach ! Le phénomène s’est démocratisé pour les chefs d’entreprises… pour petit à petit s’étendre à tous ceux qui veulent changer et vivre leur plein potentiel.

Parler avec un œil extérieur, prendre du recul sur sa vie, apprendre à gérer ses émotions, atteindre ses objectifs… le coach aide le coaché à faire de ses rêves sa vie.

Le phénomène de coaching a tellement pris d’ampleur ces dernières années qu’on peut se demander si les coachs ne vont pas bientôt remplacer les psys ? 

“Psy”, ça englobe quoi exactement ?

Etymologiquement, le terme psychologie nous vient tout droit du grec et se décompose en deux mots : psyché, ou “l’âme” et logos, “discours”. La psychologie serait donc le discours de l’âme. 

Le terme psy est trop souvent utilisé pour recouvrir plusieurs professions très différentes les unes des autres. Psychanalyste, psychiatre, psychologue, psychothérapeute… Derrière chaque titre se cache une formation, une méthode spécifique de traitement, une expertise… 

Un “psy” peut-être plusieurs “psy” à la fois : psychiatre et psychanalyste, psychologue et psychothérapeute… 

Toutes ces méthodes sont très différentes mais se complètent avec pour même objectif : le bien-être des patients. La majorité des psys travaillent conjointement pour proposer un accompagnement global à leurs patients.

Le Coach, qui est-il ? 

Le coach est une personne qui utilise ses expériences, son vécu et ses qualités humaines (comme par exemple l’empathie et l’écoute) pour aider une autre personne à vivre mieux sa vie. 

Au commencement, le coach était l’apanage du sportif qu’il aidait à s’entraîner, garder le rythme, atteindre ses objectifs, se dépasser… Avec le temps, le coach s’est popularisé pour devenir un service pour tout un chacun. 

À la différence de la famille ou des amis, le coach aide le coaché à avoir un regard neuf et objectif sur sa vie, dénué de jugements ou de conditionnements.  L’objectif est d’écouter, de comprendre le problème et de proposer une série d’exercices à mettre en pratique au quotidien pour changer. 

Il est important de préciser que le coach reçoit un client, et non pas un patient, lui conférant ainsi une dimension de service, loin du monde médical que l’on associe plutôt aux psys.

Pour mieux comprendre les différences entre le coaching et les différents métiers de la psychothérapie coach et trouver le professionnel adéquat à votre situation, je vous invite à lire cet article de Coachator.

Les coachs vont-ils remplacer les psys ?

Les coachs vont-ils remplacer les psys ?

Psychologue, Psychiatre, Psychothérapeute, Psychanalyste, Coach de vie… Quand tout se mélange.

Les métiers de la psychologie et le coaching ont un même objectif : accompagner une personne dans le chemin du bien-être. D’où la confusion qui peut s’installer : qui dois-je aller voir et pourquoi ? 

Surtout qu’aujourd’hui, au vu du succès grandissant du coaching, de plus en plus de professionnels de la psychologie, qu’ils soient psychiatres, psychothérapeutes, psychanalystes ou psychologues, adoptent le titre de coach. De cette manière, afin de répondre à la demande, ils proposent des séances de coaching qui sont en fait des thérapies “adaptées”. 

Si même les psys “deviennent” des coachs, on aurait tendance à penser que oui, les coachs vont remplacer les psys.

Pourtant, les deux corps de métiers ont deux visions totalement différentes. Et c’est pour cette raison que la réponse n’est pas si simple!

Le coach peut-il vraiment remplacer le psy ? 

Un psy a une approche plus globale. Il va considérer le patient dans son ensemble et s’attaque à des problématiques plus profondes liées à la santé mentale du patient. Le psy est donc indispensable pour une personne qui a des problèmes de santé mentale, qui se sent vraiment triste et déprimée, ou qui souhaite comprendre les raisons de son mal-être afin de faire une réelle introspection dans son psychisme. Lorsqu’une personne est prête à plonger dans soi, elle pourra choisir la méthode de psy qui lui convient. 

Le coach, en contrepartie, se focalise en général sur un aspect de la vie de son client que ce dernier souhaite améliorer. Il écoute et propose des solutions concrètes, à mettre en place au quotidien, aidant la personne coachée à adopter un comportement qui la rend plus épanouie.  

On va aller voir un coach pour vaincre le manque de confiance en soi dans la vie amoureuse, l’incapacité à dire non au quotidien, la peur de parler en public ou encore pour reprendre confiance en soi après un licenciement.

La sévérité du mal-être du client est donc à prendre en compte. Dans les conditions actuelles, un coach n’est pas habilité à traiter une dépression, par exemple. De plus, n’oublions pas que seuls les psychiatres sont autorisés à prescrire des médicaments. Et ceux-ci peuvent se révéler nécessaires dans le cas d’une dépression grave. Mais cela va dans les deux sens: consulter un psy pour vaincre sa peur de parler en public peut être exagéré. 

Vous l’aurez compris, les coachs ne vont pas remplacer les psys. Au contraire, les deux approches sont complémentaires. Alors que la sphère du psy offre un espace bienveillant d’écoute, d’expression et de compréhension dans sa globalité, le coach apporte son expertise dans une nouvelle dimension : celle du passage à l’action. 

Sophie Marache


Shakez votre vie
Shakez votre vie

SHAKEZ votre vie et dégustez-la !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le pour apporter une aide précieuse à celles et ceux qui en ont besoin.

+33 6 52 71 26 26 / contact()stephane-abry-coaching.com

Coaching en visioconférence : Suisse, Belgique, Québec et France

#abrycoaching #skakezvotrevie #préparationmentale #méthodeULTRA