Suivant où il regarde je sais qu’il me ment

Il/elle ment

Je sais qu’il me ment

Si seulement nous pouvions entrer dans la tête de l’autre pour savoir exactement à quoi il pense. Découvrir ses pensées intimes et conforter notre voyeurisme. Il y aurait même une prise de pouvoir dont certains se délecteraient. Malsain n’est-ce pas ?

Eh bien ! ça ne se passe pas comme ça ! Même si certains vous affirment que grâce aux mouvements oculaires (position des yeux) nous pouvons savoir si notre interlocuteur nous ment.

Qu’est-ce que les accès visuels en PNL ?

La PNL fait une relation entre les mouvements des yeux, les ressentis, les comportements, la voix, les pensées et les mots. Même si nous en avons la démonstration d’une manière empirique, il reste encore beaucoup de points à éclaircir au niveau neurologique. Rien que cela doit vous amener à être prudent dans vos interprétations.

Mouvements oculaires

Mouvements oculaires

Vc : Visuel construit : votre interlocuteur imagine, créé, construit des images
Vr : Visuel remémoré : la personne en face de vous se souvient d’images
Ac : Auditif construit : comme pour le visuel mais au niveau des sons
Ar : Auditif remémoré : le sujet se souvient de sons, de voix
K : Kinesthésique : ressentis, sensations (pour les émotions et sentiments nous parlons de méta-kinesthésique)
Ai : Auditif interne ou Dialogue intérieur : la personne se parle, se raconte quelque chose

Sans entrer dans un cours de PNL, mais pour l’exemple, votre interlocuteur quand il regarde en bas à gauche (Ai) aura tendance à communiquer avec des phrases comme : « Je me dis que… » « ça me parle… » Il est en train de se parler.

Comment savoir ?

Observez la personne qui vous fait face en pensant qu’elle est dans un certain mode : visuel, auditif, kinesthésique… Dès lors vous vous donnerez plus de chance de réussir votre communication en vous accordant à elle. En revanche, sans mot, cela ne vous dira rien sur ses pensées. Vous observez donc le « contenant » mais pas le « contenu. »

Imaginez que l’on vous présente une boîte fermée. Vous voyez la boîte mais pas ce qu’il y a à l’intérieur.

Depuis des années s’est installé cette croyance que suivant où regarde la personne vous savez si elle ment ou dit la vérité. Excusez-moi l’expression, c’est un raccourci un peu casse-gueule. Vous risquez de faire de très mauvaises interprétations, casser la communication et peut-être même perdre une relation en imaginant que…

Même en synergologie (souvenez-vous de la série « Lie to me ») il y a une extrême prudence dans les interprétations tant l’être humain est complexe.

Confusion solution

Confusion solution

Comment savoir si quelqu’un vous ment ?

Lors de ma formation en PNL, c’est une question qui est arrivée dans notre groupe. J’ai aimé l’explication des formateurs et psys. Observez et repérez des comportements récurrents.

Si vous apprenez après une discussion que votre interlocuteur vous a menti (pour x raisons qui lui appartiennent), souvenez-vous de ses comportements, sa voix, ses accès visuels. Si et seulement si à chaque fois qu’il a ces mêmes comportements il vous ment, alors vous pouvez en faire des déductions.

Par exemple : à chaque fois qu’il vous ment, il se touche l’oreille gauche, sa voix est moins forte, son débit est plus lent, il regarde en l’air et tapote avec son pied droit. Dès qu’il commencera à avoir ces comportements alors vous saurez. Cette observation, que l’on nomme en PNL calibrage ou calibration, devra se faire plusieurs fois avant d’en tirer des conclusions.

Expérience vécue

Un jour je discutais de mon parcours avec des personnes qui ne me connaissaient pas. Mes années de radios, tous les artistes que j’avais rencontré, ma passion pour la course à pied (dont un Tour de Suisse en courant), l’écriture etc. J’ai vu chez l’une d’entre elles quelques grimaces de perplexité.

Le lendemain elle m’a envoyé un message. Elle avait fait des recherches sur moi car elle croyait que je lui mentais. Elle avait interprété !

A savoir

  • Soyez prudent face à certaines croyances désuètes qui sont colportées dans notre quotidien. J’en parlais déjà concernant « les bras croisés ».
  • Observez, observez, observez… ayez cette rigueur du scientifique avant de faire des interprétations.

Cet article vous paraît utile ? Pensez à le partager !


SHAKEZ votre vie et dégustez-la !

Partagez pour apporter une aide précieuse pour celles et ceux qui en ont besoin.

Stéphane Abry Coaching

Stéphane Abry Coaching

Contacts professionnels

contact(@)stephane-abry.com ou contact(@)stephane-abry-coaching.com

Rencontrons-nous pour vos séances de coaching : 21 rue Pierre Toufaire à Rochefort 17300 (Charente-Maritime)

Skype coaching : Suisse, Belgique, Québec et France (séances de 30 minutes)

Auteur du livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » (disponible aussi sur Amazon) et du recueil de pensées « Ce qui ne tue pas » (Amazon Kindle)

#abrycoaching #skakezvotrevie

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *