Confiance mots et images

Les mots de la confiance

Avoir confiance en soi passe par une représentation positive de ce dont nous sommes capables de réaliser. Certains psychologues estiment que c’est une prédiction.« Je me vois être capable de faire telle ou telle activité ». Au contraire si la prédiction est négative : « Je serai incapable de… je n’y arriverai pas… » notre confiance en soi est mise à mal.

Les images de la confianceConfiance et mental

Une étude réalisée durant l’édition de l’ultratrail du Mont-Blanc (UTMB) en 2012 a démontré clairement que le cerveau a une influence déterminante sur la gestion de la douleur et de la fatigue. Cela prouve que le mental est comme une tour de contrôle qui orchestre nos comportements et que le préparer est une force supplémentaire dans le sport et d’une manière générale dans notre vie.

Les mots de la confienceChangez vos représentations

Alors que se passe-t-il dans nos têtes ? Rien de magique. L’homme est un être téléologique (guidé par les buts) et pour avancer il a besoin d’objectifs. Ceux-ci se forment dans nos cerveaux. Du coup il y a une multitude d’images, de pensées et de dialogues internes qui se créent en nous chaque jour, chaque heure… Dès qu’ils sont repérés il est possible d’agir dessus afin d’en améliorer l’impact dans nos vies. Par exemple au lieu de ne pas se voir terminer son marathon, changez cette image négative en une positive (switchez). Vous voir passer la ligne d’arrivée, entendre le public qui vous encourage, sentir en vous une respiration facile et vous sentir léger. Vous dire aussi que vous en êtes capables, que vous en avez les capacités, que votre enfant sera fier de vous, que c’est le jour J et que ce moment est unique. Il existe différentes méthodes pour travailler vos images et votre dialogue internes. Ces actions, ces outils sont particulièrement efficaces et font parties de la base de la préparation mentale chez les sportifs soucieux d’améliorer leurs performances.

 

La confiance n’est pas innée, elle se construit, se travaille, se développe et ça vaut le coup d’essayer d’agir sur son imagerie mentale pour se sentir plus fort.