Charge mentale expression romande 2018

Charge mentale

«Charge mentale» est l’expression romande de l’année, suivi de «sécheresse» et d’«infox». Trois mots pour trois maux qui auront marqué 2018, selon le département de linguistique de la Haute école zurichoise des sciences appliquées (ZHAW).

Charge mentale : Principale source du stress

Charge mentale

Charge mentale

Le terme «charge mentale» s’était imposé, dès 2017, dans le débat public sur la parité, grâce à une bande dessinée de la blogueuse française Emma. Mais c’est en 2018 qu’il s’est étendu à d’autres sphères: si le stress est le mal du 21e siècle, la charge mentale en est probablement l’une des principales sources.

La notion de charge mentale atteste d’une injonction pesante de la société de devoir penser à tout, tout le temps et dans tous les domaines.

Pour Stéphanie Pahud, linguiste et enseignante à l’Université de Lausanne, l’expression n’est pas très claire. Ses explications dans l’émission Forum sur la RTS

Qu’en disent mes clientes en séances de coaching ?

Mes clientes me parlent de « ras-le-bol », d’agenda « hyper booké », de stress, de manque de reconnaissance, de fatigue physique et psychologique, de pensées stressantes qui prennent toute la place, d’un besoin de break et de décompression. Si elles sont en couples, elles regrettent de ne pas être assez soutenues dans les tâches quotidiennes.

En approfondissant le sujet, elles évoquent leur besoin de bien faire, d’être de bonnes mamans, d’être irréprochables et se sentent au final débordées par leurs activités (job et vie de famille). Elles regrettent aussi de n’être « plus que ça » : de bonnes organisatrices sur qui on peut toujours compter.

Au sein du couple, elles ont souvent l’impression de vivre en parallèle à leur conjoint et ne se retrouvent plus dans leur vie de femme (reconnaissance, tendresse, sexualité, soutien. écoute, partage, communication). Elles font et leur vie se résume à ça.

Notre travail pour reprendre le contrôle

  • Faire le point sur l’urgent et l’important
  • Recréer une communication saine au sein du couple
  • Définir des moments de plaisirs, de détentes, en duo
  • Chercher les ressources (humaines ou autres) pour décharger l’agenda
  • Apprendre à oser dire non
  • Clarifier les objectifs
  • Prendre du temps pour soi pour se redonner de l’énergie
  • Retrouver son self-control

Ce travail de coaching prend du temps. On ne va pas se mentir, c’est un sujet complexe qui demande de la réflexion et qui peut toucher des aspects psychologiques auxquels on ne pensait pas (histoire familiale, relation de couple, estime de soi, confiance en soi, vision de la vie, remise en question…).

Je vous invite à lire aussi cet article, avec entre autres « les voleurs de temps »

Vous sentez cette charge mentale qui vous pèse et vos journées sont stressantes ? Prenez contact afin d’évaluer votre situation et mettre en place un plan afin de retrouver votre sérénité.


SHAKEZ votre vie et faites-la pétiller !

Partagez cet article pour apporter une aide précieuse à celles et ceux qui en ont besoin.

Stéphane Abry Coaching

Stéphane Abry Coaching

Contacts professionnels

+33 6 52 71 26 26 – contact(@)stephane-abry-coaching.com

Rencontrons-nous pour vos séances de coaching : 21 rue Toufaire à Rochefort 17300 (Charente-Maritime)

Coworker à Rochefort

Skype coaching : Suisse, Belgique, Québec et France (séances de 30 minutes)

Auteur du livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » (disponible aussi sur Amazon) et des recueils de pensées « Ce qui ne tue pas » & le volume deux (Amazon Kindle)