Procrastination

De la procrastination à l’action

De la procrastination à l’action. Vendredi 23 novembre 2018 de 08h30 à 10h00 au Cowork Rochefort Océan

Notre instinct animal nous pousse à privilégier les activités qui nous procurent du plaisir et à remettre à plus tard celles qui nous ennuient ou nous causent du tracas. Nous sommes ainsi faits et que nous nous trouvions ou non sur notre lieu de travail n’y change rien. Notre esprit va nous porter à chercher des moyens d’évasion.

La procrastination est rarement due à un manque d’organisation, mais à des raisons d’ordre psychologique ou émotionnel. Si nous reportons de jour en jour des tâches importantes, c’est souvent parce qu’elles nous causent de l’anxiété. Lorsque nous ajournons des tâches plus secondaires, c’est qu’elles sont source de dégoût. Et en les reportant, nous aggravons anxiété et dégoût…

De la procrastination à l’action

La procrastination est une tendance à reporter quelque chose qu’il est nécessaire d’accomplir. Certaines personnes souffrent de ces situations mais sont empêtrées dans un cercle vicieux.

Nous y sommes tous confronter à un moment ou à un autre. Tant que vous n’en n’êtes pas coutumier il n’y a rien de grave. Toutefois, si vous observez que cela devient une habitude, que cela vous bloque dans vos activités et vous stresse, alors il est temps de mettre en place des solutions !

De la procrastination à l'action

De la procrastination à l’action

Déroulement de la présentation

Durant cette présentation, je m’exprimerai sur la procrastination, la démotivation, la motivation et le plaisir. Je vous proposerai plusieurs solutions simples et applicables tout de suite afin de reprendre le contrôle et vous apportez du bien-être.

Ce moment de partages sera axé prioritairement sur le travail mais vous vous y retrouverez aussi pour d’autres pans de votre vie.

Cette présentation est interactive pour enrichir nos points de vue et partager nos expériences (négatives et positives).

Pour infos : la procrastination en chiffres

  • 95% de la population mondiale serait touchée à un moment ou à un autre par la procrastination.
  • 75% des Américains seraient concernés de près ou de loin par ce fonctionnement, et cela poserait un réel problème pour 25% de la population. Pourtant, ce comportement reste relativement tabou.
  • Dans son livre EMPTY LABOR, publié en 2014, Roland Paulsen affirme que les salariés consacrent 1,5 à 3 heures par jour à faire autre chose que leur travail
  • Le journal Sud-Ouest du 13 mai 2016 publie, quant à lui, les chiffres de Olfeo. Selon cet éditeur de logiciels, les Français, sur leur lieu de travail, passent plus de 2 heures par jour à surfer sur Internet

Cowork Rochefort Océan sur Facebook


SHAKEZ votre vie et dégustez-la !

Partagez pour apporter une aide précieuse pour celles et ceux qui en ont besoin.

Stéphane Abry Coaching

Stéphane Abry Coaching

Contacts professionnels

+33 6 52 71 26 26

contact(@)stephane-abry.com ou contact(@)stephane-abry-coaching.com

Rencontrons-nous pour vos séances de coaching : 21 rue Toufaire à Rochefort 17300 (Charente-Maritime)

Coworker à Rochefort

Skype coaching : Suisse, Belgique, Québec et France (séances de 30 minutes)

Auteur du livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » (disponible aussi sur Amazon) et du recueil de pensées « Ce qui ne tue pas » (Amazon Kindle)

N'oublie pas pourquoi tu cours

N’oublie pas pourquoi tu cours

Après quelques mois d’écriture, de joie, de doutes, de relecture, de choix à faire… Ca y est ! Mon premier livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » a vu le jour ! L’idée est de partager avec vous une partie de ma vie via l’ultramarathon. Et puis je vous offre quelques trucs et astuces sur la force mentale !

N’oublie pas pourquoi tu cours

Je vous invite à plonger dans mon univers un peu fou et teinté d’émotions. Vous découvrirez comment j’ai gagné mon premier cross et surtout pour quelle raison je me suis retrouvé sur la ligne de départ. Je vous ouvre la porte des coulisses de mes courses. Je vous parle autant de mes réussites que des mes galères sur les routes de Suisse et de France.

J’y évoque aussi le lien d’amour entre moi et celle que je considère comme ma muse et qui m’a porté par sa présence bienveillante durant le Tour de Suisse.

Je vous ferai revivre l’UltraTour du Léman ou encore une de mes courses en Mongolie.

Vous prendrez la route avec moi, baskets aux pieds, pour vivre de l’intérieur plusieurs de mes défis, en particulier mon Tour de Suisse en Courant. Je vous ferai plonger dans mes réflexions. Vous vivrez mes ressentis que je livre sans détour et avec sincérité. Parfois joyeux, parfois plus grave, vous découvrirez tout un monde de foulées et de force mentale.

Au-delà de l’ultramarathon sur route, c’est bel et bien un certain état d’esprit qui m’anime dans ma recherche de kilomètres et ma vision de la vie.

N’oublie pas pourquoi tu cours

Vous commandez en ligne auprès Jacques Flament Editions

Bonne lecture et au plaisir de vous rencontrer pour en parler !


SHAKEZ votre vie et dégustez-la !

Partagez pour apporter une aide précieuse pour celles et ceux qui en ont besoin.

Stéphane Abry Coaching

Stéphane Abry Coaching

Contacts professionnels

contact(@)stephane-abry.com ou contact(@)stephane-abry-coaching.com

Rencontrons-nous pour vos séances de coaching : 21 rue Pierre Toufaire à Rochefort 17300 (Charente-Maritime)

Skype coaching : Suisse, Belgique, Québec et France (séances de 30 minutes)

Auteur du livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » (disponible aussi sur Amazon) et du recueil de pensées « Ce qui ne tue pas » (Amazon Kindle)

#abrycoaching #skakezvotrevie

#abrycoaching #skakezvotrevie

stress femme

Neuf Suisses sur dix ne sont pas épanouis

Manque d’épanouissement

En Suisse, près de 90% des adultes n’ont pas le temps de faire ce qui est vraiment important à leurs yeux. Plus de la moitié regrette de ne pas avoir assez voyagé ou vécu d’aventures. Deux tiers des travailleurs à plein temps aimeraient réduire leur taux d’occupation.

Environ la moitié des adultes renonce à pratiquer une activité physique ou à faire du sport par manque de temps, selon un sondage réalisé par l’institut de recherche Sotomo et publié lundi. Les Suisses n’ont pas non plus la disponibilité qu’ils souhaiteraient pour pouvoir s’occuper de leurs amis (48%) ou se détendre (47%).

Chez les couples avec enfants à la maison, c’est l’intimité avec le partenaire (56%) qui passe le plus souvent à la trappe. En comparaison, chez les autres adultes, cette part n’atteint que 36%.

Selon une auto-évaluation des sondés, un adulte dispose en semaine d’à peine cinq heures par jour en moyenne pour manger et pratiquer ses loisirs. Il consacre un peu moins de huit heures à son activité professionnelle et dort sept heures et 18 minutes. Les trajets domicile-travail prennent une heure. Les trois restantes servent en général aux autres tâches comme le ménage ou la paperasse.

Ces obligations privées ainsi que le travail empiètent sur le temps qui pourrait être consacré à d’autres activités. Les premières sont source de stress pour un adulte sur deux. De même, plus d’un tiers des actifs ressent que leur travail les angoisse parce qu’il déborde sur le temps libre, sous la forme d’heures supplémentaires ou d’appels et courriels professionnels en dehors des heures de travail.

Manque d'épanouissement

Manque d’épanouissement

Travailler moins et voyager

S’ils avaient le choix, 57% des actifs en Suisse réduiraient leur taux d’occupation, dont la moitié dans le seul but d’avoir plus de temps libre. Deux tiers des travailleurs à plein temps le feraient sans hésiter. Parmi ceux à 50% au moins, une majorité préférait réduire le nombre d’heures de travail plutôt que l’augmenter. Et seul un quart de ceux à moins de 50% choisirait de travailler plus.

Avoir davantage de temps libre et pouvoir mieux l’organiser permettrait aux Suisses d’avoir moins de regrets. Avec un regard rétrospectif, 52% des sondés pensent ne pas avoir eu assez de temps pour voyager et vivre des aventures. De même, 37% auraient profité d’apprendre un instrument de musique ou une langue. Sport, amis et autres loisirs occupent aussi une place de choix parmi les regrets.

Pour 29% des sondés, le travail est ce qui leur a fait perdre le plus de temps dans la vie. Toutefois, des activités liées au temps libre telles que la «télévision», «Internet» ou «ne rien faire», ont obtenu au total 33% de réponses. Les Romands appartiennent plus, et de loin, au premier groupe, et les Alémaniques au second. Le temps investi dans certaines relations humaines (15%) vient en 3e place.

laver dents

Si l’on revient à la réalité du quotidien, environ deux tiers des adultes se disent régulièrement stressés à cause d’un manque de temps. Près de la moitié se sentent parfois stressés et 30% sont souvent ou presque toujours sous l’emprise du stress. Différence importante, 35% des femmes sont souvent ou presque toujours dans un état de stress, contre seulement un quart des hommes.

Cet écart entre les sexes demeure si l’on observe les réponses de personnes avec des enfants à la maison ou non, d’après le sondage. Ce sont donc plutôt les activités ménagères et la paperasse quotidienne qui penchent dans la balance et angoissent les femmes. Sans surprise, les hommes, eux, sont plus préoccupés par le travail.

Toutefois, il n’y a pas que l’activité professionnelle ou les obligations privées qui causent du stress. Certains loisirs aussi, comme la consommation de médias selon 21% des sondés, ou l’échange dans les réseaux sociaux selon 17% d’entre eux. Une autre source de stress réside dans la procrastination: ainsi 52% des Suisses reportent régulièrement la paperasse et 42% les travaux ménagers.

Ce sondage rappelle que le stress a une influence négative sur l’état de satisfaction dans la vie. Une personne qui n’est jamais stressée par le temps est en moyenne quatre fois plus souvent satisfaite qu’une personne souvent stressée, comme celles qui sont absorbées durant plus de huit heures par leur travail. La tendance s’observe aussi pour les personnes qui dorment moins de huit heures.

(L’institut de recherche Sotomo a mené cette enquête en ligne pour le compte de la caisse maladie CPT du 5 au 9 septembre 2017 sur les sites des journaux partenaires Le Matin, Blick et Ticinonline.

Les réponses de 7958 Suisses ont été prises en compte. Après une pondération de cet échantillon, les résultats finaux sont représentatifs de l’ensemble de la population adulte en Suisse.)

Source : Lematin.ch 


SHAKEZ votre vie et dégustez-la !

Partagez pour apporter une aide précieuse pour celles et ceux qui en ont besoin.

Stéphane Abry Coaching

Stéphane Abry Coaching

Contacts professionnels

contact(@)stephane-abry.com ou contact(@)stephane-abry-coaching.com

Rencontrons-nous pour vos séances de coaching : 21 rue Toufaire à Rochefort 17300 (Charente-Maritime)

Skype coaching : Suisse, Belgique, Québec et France (séances de 30 minutes)

Auteur du livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » (disponible aussi sur Amazon) et du recueil de pensées « Ce qui ne tue pas » (Amazon Kindle)

#abrycoaching #skakezvotrevie

stress femme

Stress d’un actif sur quatre au travail

ENQUÊTE – En Suisse, un actif sur quatre est sous stress au travail et la même part se sent épuisée. Au total, 1,3 million de personnes sont touchées, particulièrement les jeunes. Le coût annuel pour les entreprises est de quelque 5,8 milliards de francs.

Un Suisse sur quatre (25,4%) éprouve du stress dans le cadre de son activité professionnelle. L’employé concerné n’a pas assez de ressources pour faire face aux pressions sur son lieu de travail, explique Promotion Santé Suisse jeudi dans son enquête « Job Stress Index » 2016, publiée pour la troisième fois.

Environ 1,3 million d’actifs se trouvent dans cette « zone critique ». Et près de la moitié (46,3%) se situent dans la « zone sensible ». En d’autres termes, leurs ressources disponibles suffisent tout juste à compenser les contraintes et la pression subies. Seuls 28,3% (« zone verte ») des travailleurs se disent épargnés.

Jeunes touchés par le stress

De même, un employé sur quatre (25,4%) se sent assez ou très épuisé. Les personnes qui travaillent à temps plein sont plus fatiguées que celles qui occupent un poste à temps partiel, constate la fondation. Les actifs de 25 à 39 ans sont particulièrement concernés. Il leur arrive plus souvent d’être moins performants à cause de problèmes de santé.

Le degré de fatigue est un indicateur important du bien-être des employés: plus le stress est grand, plus la fatigue l’est aussi et plus les effets sur la santé sont considérables. Une fatigue intense peut constituer un signe avant-coureur d’un burn-out.

Coûts élevés

Le coût du stress et de l’épuisement s’élève à environ 5,8 milliards par an pour les entreprises, estime Promotion Santé Suisse. Près de 4,9 milliards sont engendrés par la baisse d’efficacité au travail liée à des problèmes de santé. Le petit milliard restant est dû aux absences des employés.

L’enquête 2016 confirme les résultats des deux enquêtes précédentes, selon la fondation. L’an dernier, le stress et l’épuisement concernaient un cinquième des actifs. Une année plus tôt, le quart de personnes stressées et fatiguées était presque atteint.

L’étude a été réalisée en collaboration avec l’Université de Berne et la Haute École de Zurich pour les sciences appliquées. Près de 3000 actifs entre 16 et 65 ans ont été interrogés au printemps. Le Job Stress Index est représentatif de la population active suisse.

Source : Le Nouvelliste


SHAKEZ votre vie et dégustez-la !

Partagez pour apporter une aide précieuse pour celles et ceux qui en ont besoin.

Stéphane Abry Coaching

Stéphane Abry Coaching

Contacts professionnels

contact(@)stephane-abry.com ou contact(@)stephane-abry-coaching.com

Rencontrons-nous pour vos séances de coaching : 21 rue Toufaire à Rochefort 17300 (Charente-Maritime)

Skype coaching : Suisse, Belgique, Québec et France (séances de 30 minutes)

Auteur du livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » (disponible aussi sur Amazon) et du recueil de pensées « Ce qui ne tue pas » (Amazon Kindle)

#abrycoaching #skakezvotrevie

communiquez en toute confiance

Communiquez en toute confiance

Il est particulièrement désagréable de ne pas se sentir en confiance dans une relation de communication ou de sentir l’autre sur la défensive. Deux histoires personnelles se chahutent à travers le verbal, le para-verbal (voix, intonations) et le non-verbal (comportements, gestes). Il suffit de prendre conscience de quelques points clés en communication pour trouver plus aisément sa place dans cette relation humaine.

Durant les 6 heures d’atelier que nous vous proposons à l’UNIPOP à Aigle, vous apprendrez à communiquer plus efficacement, grâce aux techniques issues du coaching et créer un cadre de confiance qui permettra une meilleure communication avec votre interlocuteur. Vous pourrez utiliser ces outils aussi bien dans le contexte du couple que dans votre vie professionnelle ou associative.

Objectifs de l’atelier « Communiquez en toute confiance »

  • Savoir repérer les comportements (la gestuelle).
  • Être capable de communiquer avec élégance.
  • Mettre à profit immédiatement les acquis.
Nombre de participants : max. 12

Séances :

2
Jour et heure : Mercredi 18h30 à 21h30
Dates du cours : 28 janv. + 4 févr. 2016
Lieu : Ecole professionnelle du Chablais
Tarif : CHF 140.-

Inscription auprès de l’UNIPOP à Aigle


SHAKEZ votre vie et dégustez-la !

Partagez pour apporter une aide précieuse pour celles et ceux qui en ont besoin.

Stéphane Abry Coaching

Stéphane Abry Coaching

Contacts professionnels

contact(@)stephane-abry.com ou contact(@)stephane-abry-coaching.com

Rencontrons-nous pour vos séances de coaching : 21 rue Pierre Toufaire à Rochefort 17300 (Charente-Maritime)

Skype coaching : Suisse, Belgique, Québec et France (séances de 30 minutes)

Auteur du livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » (disponible aussi sur Amazon) et du recueil de pensées « Ce qui ne tue pas » (Amazon Kindle)

#abrycoaching #skakezvotrevie

cerveau1

Revue du web : le cerveau

« Le cœur donne la direction, le cerveau la solution et le corps la concrétisation » (Luis Fernandez)

Quand nous pratiquons le coaching personnel basé sur la gestion des pensées, des ressentis et des comportements, l’actualité liée au cerveau est particulièrement passionnante. Soyons clair et juste, un coach en développement personnel n’est pas un neurologue, en revanche l’information neurologique peut éclairer notre pratique.

Des chercheurs créent un petit cerveau humain

Des chercheurs américains ont produit un mini-cerveau humain dans un laboratoire qui serait le plus complet à ce jour. Une percée qui pourrait potentiellement faire avancer la recherche sur des maladies neurologiques comme Alzheimer.

Les bienfaits de la musique pour le cerveau

Les effets de la musique sur le moral sont bien connus, mais on sait moins qu’elle est bienfaisante pour le cerveau, même dans le cas de maladies neurologiques.

cervau2Mangez des glucides, c’est bon pour le cerveau

Nos ancêtres mangeaient des graines, des pommes de terres et d’autres amidons sains, et l’auteure de l’étude, Karen Hardy, doctorante et chercheuse à la Universitat Autònoma de Barcelona, explique que de là pourraient venir nos si gros cerveaux. « Les amidons, ou les glucides, sont la plus importante source d’énergie pour le corps et le cerveau, a-t-elle expliqué. Ils doivent être intégrés dans les régimes pour un fonctionnement optimal du corps et du cerveau. »

Un séminaire pour comprendre le cerveau des dyslexiques

Concernées au plan professionnel – ou parce qu’elles sont elles-mêmes dyslexiques –, trois femmes organisent pour la première fois, samedi 26 septembre 2015, un séminaire au Palais de Beaulieu, à Lausanne, destiné à faire comprendre le fonctionnement du cerveau des dyslexiques et à donner des outils aux familles pour faciliter les apprentissages.

Vidéo : Voici ce que fait votre cerveau la nuit, pendant votre sommeil

Au fil des études scientifiques, les chercheurs ont démontré que durant nos cycles naturels de sommeil, notre cerveau passe à l’action : il réalise alors des tâches essentielles.


 

SHAKEZ votre vie et dégustez-la !

Partagez pour apporter une aide précieuse pour celles et ceux qui en ont besoin.

Stéphane Abry Coaching

Stéphane Abry Coaching

Contacts professionnels

contact(@)stephane-abry.com ou contact(@)stephane-abry-coaching.com

Rencontrons-nous pour vos séances de coaching : 21 rue Toufaire à Rochefort 17300 (Charente-Maritime)

Skype coaching : Suisse, Belgique, Québec et France (séances de 30 minutes)

Auteur du livre « N’oublie pas pourquoi tu cours » (disponible aussi sur Amazon) et du recueil de pensées « Ce qui ne tue pas » (Amazon Kindle)

#abrycoaching #skakezvotrevie